News

68 congressmen demandent à Joe Biden de dire NON aux élections et au référendum programmé par Jovenel Moïse

[ad_1]

68 congressmen demandent à Joe Biden de dire NON aux élections et au référendum programmé par le président Jovenel Moïse.

Dans une correspondance, signée par 68 membres de la chambre des représentants (congressmen) du congrès des États-Unis, envoyée à Antony Blinken, ministre des affaires étrangères du président Joe Biden il est demandé à cette administration de suspendre le financement du référendum constitutionnel proposé par le président haïtien Jovenel Moïse. Ces parlementaires ont mis en garde contre les dangers de poursuivre avec des élections déjà décriées au courant de l’année.

“Écoutez les voix de la société civile haïtienne et des organisations de base, qui ont clairement indiqué qu’aucune élection sous l’administration actuelle en Haïti ne sera libre, juste et crédible. Le Département d’État devrait plutôt se concentrer sur les problèmes de légitimité démocratique sous-jacents identifiés par la société civile haïtienne et soutenir un processus de changement mené par Haïti”, peut-on lire dans cette lettre.

Pour ces députés américains qui ont en profité pour exprimer leurs graves et urgentes préoccupations concernant la détérioration de la situation générale dans le pays, “des élections organisées sans respecter les normes de participation et de légitimité internationalement acceptées ne feront que saper davantage la confiance dans la gouvernance démocratique, gaspiller des ressources rares et perpétuer un cycle d’instabilité politique et de violence”.

Ils ont également pointé du doigt le manque de crédibilité et de légitimité du pouvoir en place pour organiser le référendum constitutionnel prévu en juin 2021 et pour réaliser des élections libres et équitables. La réforme constitutionnelle proposée, que les juristes considèrent comme inconstitutionnelle, concentrerait davantage le pouvoir exécutif, ajoutent-ils.

Par ailleurs, ils ont avancé que pendant des décennies, la communauté internationale a investi des centaines de millions de dollars pour aider Haïti à atteindre la stabilité politique et une démocratie représentative ce qui n’est pas tout à fait le cas à présent. “Afin d’avancer de manière plus productive, nous devons reconnaître que ces efforts n’ont pas permis d’atteindre les résultats escomptés et que continuer sur la même voie ne fera qu’exacerber la situation”, ont martelé ces congressmen.

Les parlementaires américains signataires ont recommandé au secrétaire d’État Blinken “d’indiquer clairement que les États-Unis ne fourniront aucun soutien, financier ou technique, pour faciliter le référendum constitutionnel proposé, y compris par le biais des institutions multilatérales au pouvoir en place., de s’abstenir de se prononcer sur les interprétations constitutionnelles en Haïti, en particulier en ce qui concerne le différend sur le mandat du président Jovenel Moïse.

En savoir plus:

Haiti: L’essentiel de l’actualité du mardi 27 avril 2021



[ad_2]

Related posts

Le commissaire Muscadin a encore frappé ! Cela envoie un message dur aux autorités de l’immigration

Vibepromo

Avons-nous vu le travail d’une série de policiers voleurs dans la base de Solino, et ils mettent le feu aux maisons des gens à Maya…

Vibepromo

Vitelòm annonce qu’il mettra les pieds sur terre.. L’avion du Canada quitte le ciel du pays / Fouco

Vibepromo

La police a tiré sur 2 soldats du G9, il y a peut-être une division dans le G9 à cause du gars qui a détourné le camion sur la route !

Vibepromo

2 je kontre manti kaba Vitelhomme debake kay Andre Michel li sezi paspò li a zen pete

Vibepromo

Les commissaires Muscadin viennent à la paix, dans un différend foncier entre les terres de l’État et les terres de l’Église catholique…

Vibepromo